Les migrants arrivant de Libye sont de plus en plus nombreux: reportage à Catane, en Italie

Les migrants arrivant de Libye sont de plus en plus nombreux: reportage à Catane, en Italie
Les migrants arrivant de Libye sont de plus en plus nombreux: reportage à Catane, en Italie - © GIOVANNI ISOLINO - AFP

Le flux migratoire est de plus en plus important au large des côtes libyennes. Depuis le début de l’année, plus de vingt mille personnes ont déjà débarqué en Italie, généralement récupérées en mer par les bateaux des organisations humanitaires. Certaines de ces ONG sont désormais pointées du doigt par Frontex, l’agence européenne du contrôle des frontières. Reportage a Catane.

Une ou deux fois par semaine, l’Aquarius entre au port de Catane chargé de migrants. Entassés sur les ponts, 946 personnes s'apprêtent à débarquer en Italie, ou plutôt 947, une petit fille est née à l’aube, délivrée par Élisabeth Ramlow, une sage femme américaine volontaire pour Médecins sans frontière.

"Elle était épuisée comme tous les autres ici, mais affronter un accouchement dans ces conditions, il faut beaucoup de courage, elle a du nous faire confiance", explique-t-elle.

L’Aquarius fait partie des bateaux des organisations humanitaires qui portent secours aux migrants en méditerranée. En 2016 son équipage a sauvé 13 000 personnes sur les 180 000 arrivés en Italie.

Ces personnes continuent de se mettre dans les mains des trafiquants

Tiziana Cauli, responsable de la communication MSF sur l’Aquarius : "Cette année, les départs des migrants en mer ne se sont jamais arrêtés, on a continué à travailler et à faire des sauvetages pendant tout l’hiver, car ces personnes continuent de se mettre dans les mains des trafiquants, ils savent qu'actuellement pour eux c’est le seul moyen de fuir la Libye".

La Libye reste le cauchemar des migrants. "C'était vraiment dur. Ils m'ont brûlé la main avec un fer à repasser...", raconte un jeune Guinéen de 17 ans.

Rapatrier les migrants sauvés vers la Libye

Depuis le début de l’année, les arrivées de migrants en Italie ont augmenté de plus de 50% par rapport à l’an dernier. L’Italie voudrait augmenter la coopération avec la Libye, notamment sur la formation des gardes côtes libyens.

Ewa Moncure, porte parole de Frontex, précise: "Nous avons travaillé avec les gardes côtes libyens depuis l’année dernière. Former les gardes côtes libyens fait partie des efforts importants fournis par les Européens, car renforcer la loi en Libye est évidemment un passage obligé et important pour lutter contre les trafiquants".

L’accord prévoit une aide financière de 215 millions d’euros mais aussi que les migrants sauvés dans les eaux libyennes soient rapatriés vers la Libye. Impensable selon les organisations humanitaires qui se basent sur les témoignages des migrants sauvés en mer.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première