Les mandats d'arrêt internationaux contre Puigdemont et d'autres Catalans sont levés

Carles Puigdemont
Carles Puigdemont - © TOBIAS SCHWARZ - AFP

Le juge espagnol chargé de l'enquête sur la tentative de sécession de la Catalogne en octobre dernier a levé ce jeudi les mandats d'arrêt internationaux contre l'ex-président catalan Carles Puigdemont et cinq autres dirigeants indépendantistes ayant fui à l'étranger. Ce retrait intervient après la décision, il y a une semaine, de la justice allemande de n'autoriser l'extradition de M. Puigdemont vers l'Espagne que pour le chef d'inculpation de malversation et non pour rébellion, un délit passible de 25 ans de réclusion.

Dans son arrêt, le juge Pablo Llarena écrit aussi refuser l'extradition de l'ex-président catalan pour ce seul chef de malversation.

Un dossier d'une "immense faible"

L'ex-président catalan Carles Puigdemont a estimé que cette décision était la "démonstration de l'immense faiblesse" du dossier. Dans un tweet, il a par ailleurs appelé la justice espagnole à "suspendre la détention provisoire" des neuf autres dirigeants indépendantistes incarcérés en Espagne pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en octobre, afin de montrer qu'elle "commence à agir comme la justice européenne".

 

 

Carles Puigdemont était l'invité du Journal télévisé de la télévision suisse le 17 juillet

Interview de Carles Puigdemont par Darius Robechin, de la TSR (télévision suisse). Carles Puigdemont se trouve alors dans un studio à Hambourg.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK