Les inondations se déplacent vers la Hongrie et le nord de la Tchéquie

L'Elbe a débordé à Meissen en Allemagne
5 images
L'Elbe a débordé à Meissen en Allemagne - © AFP PHOTO / ROBERT MICHAEL

Les inondations qui ont fait huit morts en République tchèque ont atteint l'Elbe. Les villes tchèques du nord et celles de l'Allemagne de l'est sont menacées par la montée des eaux. La Hongrie se prépare aussi à la crue du Danube.

Le calme revient à Prague après plusieurs jours d'angoisse à cause de la crue de la Vltava, un affluent de l'Elbe. Une partie du métro de la capitale tchèque reste fermée.

Les eaux menacent par contre le nord du pays : depuis mercredi matin, les inondations ont gagné la ville de Melnik, à 40 kilomètres au nord de Prague, où Vltava se jette dans l'Elbe.

Elles devraient atteindre la nuit prochaine Usti nad Labem, une ville située à 30 kilomètres de la frontière allemande et où 3700 personnes ont déjà été évacuées. Les eaux ont envahi la gare.

Des milliers des foyers dans le nord de la république tchèque sont toujours privés d'électricité, de gaz et d'eau potable. Il s'agit des pires inondations en dix ans dans ce pays. Plus de 10 000 personnes ont dû être évacuées. Cinq personnes sont portées disparues.

Après Usti nad Lebem, les inondations devraient gagner l'Allemagne où des villes situées sur l'Elbe, comme Dresde et Magdeburg, se préparaient à lutter contre la montée des eaux. En Pologne, près des frontières tchèque et allemande, on s'attend aussi à des inondations.

Budapest se prépare à une crue historique du Danube

Après Passau en Bavière et Salzbourg en Autriche, les eaux gonflées du Danube se dirigent vers la Hongrie. On risque les pires inondations en 50 années dans ce pays. On s'attend à battre le record de 2002 : le Danube risque d'atteindre un niveau de près de 9 mètres à Budapest, soit 3 mètres de plus que la normale. "Selon les dernières données, la crue arrivera à Budapest non pas dimanche, mais lundi, avec un niveau de 875 cm", a annoncé le ministère hongrois de l'Intérieur, qui avait d'abord prévu le niveau maximal pour samedi puis pour dimanche.

 

"La masse d'eau qui arrive est tellement énorme qu'elle représente une véritable menace pour les vies humaines, mais avec une bonne coopération, nous pourrons protéger tout le monde", a annoncé le Premier ministre Viktor Orban, ajoutant qu'il pourrait y avoir des évacuations massives d'habitations dans les jours prochains, en premier lieu dans le nord du pays, vers la frontière slovaque.

L'état d'alerte a été déclaré dans tous le département de Pest (comprenant la capitale), ainsi que dans ceux de Komarom-Esztergom (au nord) et Györ-Moson-Sopron (à l'ouest).

Les digues ont été renforcées avec des sacs de sable sur 191 km dans le nord et l'ouest, considérés comme des zones critiques.

Dans la capitale, les quais sont fermés à la circulation et l'accès à l'île Marguerite, au centre de la capitale, a été interdit. Les deux hôtels de l'île, le Danubius Health Spa et le Grand Hôtel vont être évacués pour mercredi midi.

Au nord de la ville, le quartier de Romai part, construit sur les rives naturelles du Danube, est aussi menacé. Le gouvernement hongrois y a fait construire un nouveau système de digues mobiles, pour lequel la crue en cours sera un premier test.

Autre mesure originale : on a préventivement mis sous eau le trou du futur parking sous-terrain du Parlement, le long du Danube, explique le Wall Street Journal. De l'eau propre du fleuve a été utilisée à cet effet. Le but de cette technique est d'éviter l'irruption d'eau charriant des débris dans le chantier jouxtant les fondations du Parlement, un bâtiment datant du 19ème siècle.

Le gouvernement peut faire appel à un personnel "anticatastrophe" de près de 10 000 personnes, à 3600 policiers et 8000 soldats, a déclaré Viktor Orban.

JFH avec AFP

 
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK