Les images de l'effondrement de la flèche de Notre-Dame, en proie aux flammes

Les images de l'effondrement de la flèche de Notre-Dame, en proie aux flammes
4 images
Les images de l'effondrement de la flèche de Notre-Dame, en proie aux flammes - © FRANCOIS GUILLOT - AFP

Lundi 15 avril 2019, premier jour de la Semaine Sainte. Les Parisiens profitent du soleil revenu, après une bonne journée de travail. Peu avant 19h00, un panache de fumée commence à s'élever dans le ciel de la capitale... Les regards se tournent vers la Seine, là où trône la cathédrale Notre-Dame. Une lumière rougeoyante commence à percer de la toiture de l'édifice. Les tweets pleuvent : Notre-Dame est en feu.

Sous les yeux ébahis des habitants de la Ville lumière, qui peinent à y croire, le feu s'amplifie, la fumée s'épaissit. Très vite, les flammes montent vers la flèche, qui devient incandescente. A peine une heure après le début de l'incendie, elle s'écroule. Constituée de bois et de plomb, elle n'aura pas tenu longtemps.

Alors que les pompiers peinent à maîtriser le feu, qui se propage vers les deux tours, la question est sur toutes les lèvres : Notre-Dame va-t-elle survivre aux flammes ? L'effondrement si rapide de la flèche distille le doute.

Après avoir ravagé toute la toiture de l'édifice, et sa charpente (presque millénaire à certains endroits), les pompiers arrivent à sauver la structure du bâtiment, puis à maîtriser le feu, qui ne sera éteint que le lendemain matin. Mais sans sa flèche, Notre-Dame est défigurée. Les images de son écroulement resteront gravées dans les mémoires, et seront certainement le symbole de cet incendie ravageur, si improbable.

Datant du XIXe siècle, la flèche est en fait une reconstruction de la flèche initiale de la cathédrale, datant du XIIIe siècle. Cette dernière a été démontée durant la période révolutionnaire, et son retour six siècles plus tard s'est réalisé sous la volonté de l'architecte Eugène Violet-le-Duc, lors d'une grande campagne de restauration de l'édifice.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK