Les images de Katmandou et son héritage culturel ravagé par le séisme

Les images de Katmandou et son héritage culturel ravagé par le séisme
Les images de Katmandou et son héritage culturel ravagé par le séisme - © PRAKASH MATHEMA - BELGAIMAGE

Sous l'effet du puissant tremblement de terre de magnitude 7,8 survenu samedi, la tour historique de Dharhara et la place du Durbar dans le cœur historique de Katmandou, ne sont plus que des tas de gravats et l'état des routes est désastreux. A des kilomètres au nord-est de la capitale népalaise, dans le camp de base de l'Everest, les dégâts des avalanches provoquées par le séisme sont considérables.

Dans la capitale, place du Durbar, les survivants au séisme fouillaient les décombres pour trouver d'éventuelles personnes prises au piège. Lorsque le tremblement de terre a frappé, la place était bondée de Népalais et de touristes étrangers. Le site où se dressaient des temples construits par les rois Malla est désormais envahi par des montagnes de gravats, de briques, de poutres.

La tour historique de Dharhara, l'une des attractions touristiques majeures de la capitale sur la place du Durbar, s'est effondrée. Des neuf étages de cette tour blanche dotée d'un escalier en spirale de 200 marches et surmontée d'un minaret de bronze datant du XIXe siècle, ne restent que des décombres. 

En ce début de saison où des centaines d'alpinistes se trouvent au camp de base l'Everest, les secours sur place s'organisent pour évacuer les blessés victimes des avalanches.

Katmandou sous les décombres

Un Belge présent sur l'Everest a réussi à filmer une courte vidéo d'une avalanche provoquée par le séisme.

Un aperçu via Google Earth des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO de la vallée de Katmandou au mont Everest ravagés par le séisme.

In this video, reported.ly's Andy Carvin gives a Google Earth tour of the #NepalQuake, from the UNESCO World Heritage sites of the Kathmandu Valley to Mount Everest.

Posted by reported.ly on Sunday, April 26, 2015

RTBF avec Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK