"Les homosexuels veulent nous dominer et effacer notre peuple", prévient le nouveau ministre italien de la famille

A peine nommé, le nouveau gouvernement italien fait déjà beaucoup parler de lui. Ses éléments les plus à droite y sont en effet déjà allés de quelques déclarations "choc" aussi bien sur l'immigration que sur l'homosexualité...

Dimanche, c'était  Matteo Salvini, le très populaire patron de, la Lega, l'extrême droite italienne, devenu ministre de l'Intérieur, qui avertissait que l'Italie ne pouvait pas être "le camp de réfugiés de l'Europe" "Le bon temps pour les clandestins est fini: préparez-vous à faire les valises".

Le nouveau ministre de la famille, Lorenzo Fontana, également membre de la Ligue, a de son côté déclaré au Corriere della Sera : "Les familles arc-en-ciel n’existent pas dans la loi italienne. "

En arrivant vendredi soir au palais du Quirinal, il a lancé que "les familles sont celles qui sont naturelles, où un enfant doit avoir un père et une mère", rapporte Le Monde. Et de préciser, pour ceux qui n'auraient pas bien compris: "La famille naturelle est attaquée. Les homosexuels veulent nous dominer et effacer notre peuple."

Le ministre a ajouté qu’en tant que catholique il renforcerait également tous les organismes qui " tentent de dissuader les femmes d’avorter ", arguant que "l’avortement est la première cause de féminicide au monde".

Le Mouvement 5 étoiles, certes populiste, mais beaucoup moins conservateur a toutefois précisé que le sujet de l'union civile homosexuelle, adoptée en 2016 par l'Italie,"avait été écarté de leur agenda politique commun", de même que l'avortement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK