Les grandes oreilles de la NSA peuvent à nouveau entendre

Le bâtiment de la NSA : la machine peut se remettre en marche.
Le bâtiment de la NSA : la machine peut se remettre en marche. - © PAUL J. RICHARDS - AFP

Les services de renseignements américains vont reprendre leur travail de collecte des données téléphoniques. Le Sénat américain a finalement voté la réforme du Patriot Act proposée par l’administration Obama. Cette fois, des garde-fous sont prévus dans cette nouvelle loi. L'objectif est d'éviter toute intrusion dans la vie des citoyens qui n’ont rien à se reprocher. Mais les critiques restent nombreuses.

Le stockage sera assuré par les Telcos

La nouvelle loi ressuscite les dispositions de la loi Patriot qui avait expiré lundi matin, notamment les écoutes des appels téléphoniques placées par des Américains. Cependant, et pour la première fois depuis l’entrée en vigueur de la loi Patriot en 2001, la nouvelle loi va réduire quelque peu les pouvoirs de la NSA, notamment les métadonnées des appels, ne seront plus enregistrées et conservées par la NSA, mais par les compagnies de téléphone.

"Une Victoire pour les terroristes"

Cette nouvelle loi protège les libertés individuelles, de même que la sécurité nationale, assure le Président Barak Obama. Pour leur part, un petit groupe de Républicains ultra-conservateurs dénoncent la nouvelle loi qu’ils qualifient de victoire pour les terroristes et pour Edward Snowden.

Quant à Rainport, les autres détracteurs de la NSA, ils déplorent que la nouvelle loi n’aille pas assez loin dans la réforme et qu’elle ne touche pas au pouvoir de la NSA en ce qui concerne les écoutes téléphoniques des étrangers, la surveillance des courriels ou encore de l’Internet.

Marie-Christine Bonzom

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK