Les girafes, à présent sur liste rouge, sont de plus en plus vulnérables

Sale coup pour les girafes: elles sont apparues sur la liste rouge. Elles sont classées à présent "vulnérables" et menacées d'extinction par l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), réunie à Cancun, au Mexique. Avec une disparition de 40% des effectifs en 30 ans, les girafes sont maintenant moins de 100 000 (chiffre de 2015)

"Ces animaux majestueux sont confrontés à une extinction silencieuse" observe Julian Fennessy, coprésident du groupe chargé de suivre les girafes pour l'UICN. Cette chute démographique s'explique par la réduction et les menaces sur son habitat (notamment l'exploitation minière et l'agriculture) et par le braconnage. 

On compte neuf sous-espèces de girafes. Toutes vivent sur le continent africain. Sur ces neuf populations différentes, cinq connaissent un net déclin, une est stable et trois se portent bien. Ces dernières vivent en Afrique australe. Celle qui connaissent la plus forte diminution d'effectifs sont des espèces d'Afrique de l'est.   

Jusqu'ici répertoriées comme "non-menacées", dont la préservation a toujours été moins médiatisée que celle des éléphants ou des rhinocéros par exemple, sont à présent classées comme "vulnérables", premier niveau du risque d'extinction. Il y aurait à présent quatre fois plus d'éléphants que de girafes sur Terre.    

La liste rouge de l'IUCN compte, pour 2016, 79.837 espèces. 23.250 présentent un risque d’extinction sévère. ( Notez que ce chiffre était que de 20.934 espèces en 2013). 

La girafe est le plus grand mammifère terrestre en hauteur. Anciennement appelée caméléopard, son cou, démesuré, contient 7 vertèbres... Soit pas une de plus que chez les humains!  

 

 
 

4 images
Les girafes de plus en plus vulnérables © JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP
Les girafes de plus en plus vulnérables © Tous droits réservés
Les girafes de plus en plus vulnérables © ARIS MESSINIS - AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK