Les frais des communications GSM vont à nouveau baisser dans l'Union

L’idée de la Commission c’est qu'à terme ces frais d’itinérance soient totalement supprimés
L’idée de la Commission c’est qu'à terme ces frais d’itinérance soient totalement supprimés - © Flickr-brianac37

Dès aujourd’hui, les frais des communications via téléphone portable vont baisser dans l'Union. Cela concerne les prix des appels donnés ou reçus d’un autre état membre, les SMS et l’utilisation d’internet.

Pour les appels et les SMS, il s'agit de la troisième baisse consécutive, elle est donc moins marquée : passer un appel vous coutera 19 centimes au lieu de 24 aujourd’hui. Envoyer un SMS vous coutera six centimes au lieu de huit aujourd’hui.

En revanche, l’utilisation de votre téléphone pour aller sur internet, regarder vos mails, des vidéos, lire vos journaux, tout cela sera moitié moins cher qu’aujourd’hui. A partir de ce premier juillet, les opérateurs devront également vous donner la possibilité de choisir l’opérateur local qui offre les prix les plus intéressants sur le lieu de vos vacances.

Tous ces chiffres sont les prix maximum mais il faut bien reconnaître que les opérateurs téléphoniques jouent le jeu et offrent bien souvent des prix en dessous de ces plafonds, des forfaits européens.

Il y a quelques années, la Commission européenne avait demandé aux opérateurs de baisser volontairement leur prix, ils avaient refusé à l'époque. La Commission a donc décidé d’agir par la contrainte et d’imposer ces réductions. L’idée de la Commission c’est qu'à terme ces frais d’itinérance soient totalement supprimés. Autrement dit qu’un appel de Bruxelles à Rome ne coute pas plus cher qu’un appel de Rome à Naples.

La commissaire Nelly Kroes aimerait que ce soit adopté avant la fin de cette année et les députés européens la soutiennent pleinement. Mais les états membres eux sont plus partagés et n’ont pas encore donné leur accord.

Anne Blanpain

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK