Les fabricants d’armes gardent le sourire : les ventes augmentent d’année en année

Le secteur de l’armement a bien résisté au choc économique provoqué par la pandémie en 2020 : alors que l’économie mondiale a reculé de 3,1%, les ventes d’armes ont, elles, augmenté de 1,3% en termes réels. C’est ce que montrent les nouvelles données publiées par le Sipri (Stockholm International Peace Research Institute).

Le secteur a totalisé un chiffre d’affaires de 531 milliards de dollars, en totalisant les ventes réalisées par les 100 plus grandes entreprises d’armement. Il s’agit de la sixième année consécutive d’augmentation des ventes d’armes, qui ont progressé de 17% depuis 2015.

2 images
© Bertrand MASSART / RTBF

Le haut du classement du Sipri est fermement tenu par cinq géants américains. Le constructeur du chasseur bombardier F-35, Lockheed-Martin, consolide sa première place : il concentre à lui seul plus de 10% de la valeur des ventes d’armes dans le monde (58 milliards de dollars). Et les 41 entreprises américaines présentes dans le top 100 réalisent plus de la moitié des ventes d’armes dans le monde.

Le Britannique BAE Systems est le premier européen, à la 6e place. Il faut ensuite aller chercher Airbus, 11e du classement.

Les Chinois arrivent deuxièmes

Si l’on regroupe les entreprises par nationalité, les entreprises chinoises arrivent deuxièmes, derrière les États-Unis. Les cinq entreprises chinoises du top 100 représentent 13% du total en 2020.

Les fabricants chinois "sont devenus parmi les producteurs de technologies militaires plus avancés au monde", selon Nan Tian, chercheur au SIPRI. "Ces dernières années, les entreprises d’armement chinoises ont bénéficié des programmes de modernisation militaire du pays", précise le chercheur.

Un secteur protégé

Si le secteur n’a pas souffert des effets de la pandémie comme d’autres, c’est que les géants de l’industrie ont été protégés par des commandes publiques soutenues. De manière générale, le marché de l’armement est peu sensible aux chocs de la conjoncture, les plus gros contrats s’étalant souvent sur plusieurs années.

"Dans une grande partie du monde, les dépenses militaires ont augmenté et certains gouvernements ont même accéléré leurs paiements à l’industrie de l’armement afin de limiter l’impact de la crise de la Covid 19", souligne Alexandra Marksteiner, chercheuse au programme Dépenses militaires et Production d’armes du SIPRI.

Contre-performance française

Mais tous les fabricants n’ont pas bénéficié d’une protection suffisante. On remarque que les six entreprises françaises présentes dans le classement ont perdu ensemble 7,7% de leurs ventes.

Le constructeur français Thales, par exemple, a perdu 5,8% de ses ventes d’armes sur an. Il explique cette contre-performance par les difficultés provoquées par le confinement du printemps 2020. Certaines entreprises ont pointé des perturbations dans leur chaîne d’approvisionnement.

Un autre facteur a néanmoins pesé, explique Lucie Béraud Sudreau, directrice du programme Dépenses militaires et Production d’armement du SIPRI : "Cette baisse significative est en grande partie due à une forte diminution du nombre de livraisons d’avions de combat Rafale par Dassault". Les problèmes logistiques se sont poursuivis en 2021 et pourraient même impacter cette année les ventes du n°1 mondial, Lockheed Martin.

La Russie en recul constant

La Russie apparaît également à la peine dans le secteur de l’armement. Les neuf entreprises russes du classement sont en recul de 6,5% en un an. Cela confirme une tendance à la baisse qui a débuté en 2017, à contre-courant des performances du secteur.

"Certaines baisses les plus fortes du Top 100 sont enregistrées par les entreprises russes, relève le Sipri. Cela coïncide avec la fin du Plan d’armement de l’Etat 2011-2020 et les retards dans les délais de livraison dus à la pandémie." Les entreprises russes ne totalisent plus que 5% du total des ventes mondiales recensées.

Sur le même sujet...

Archive : JT du 18/03/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK