Les Etats-Unis ont connu le printemps le plus chaud de leur histoire

Fraisier des bois en fleur
Fraisier des bois en fleur - © RTBF

Les Etats-Unis ont connu cette année le printemps le plus chaud depuis plus d'un siècle que ces données existent, avec des températures bien au-delà de la moyenne enregistrée jusque-là, ont indiqué les autorités américaines jeudi.

Les Etats-Unis, hors Alaska, Hawaï et territoires d'outre-mer, ont connu cette année une température moyenne de 13,9 degrés Celsius de mars à mai, soit 2,9 degrés au-dessus de la moyenne constatée entre 1901 et 2000, montrent les données diffusées par l'Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA).

Le printemps 2012 a enregistré une température moyenne supérieur de 1,1 degré Celsius par rapport au dernier printemps le plus chaud enregistré, celui de l'année 1910.

La période allant de juin 2011 à mai 2012 est aussi la plus chaude période de 12 mois enregistrée aux Etats-Unis depuis que ces données sont collectées, avec une température moyenne supérieure de 1,8 degré Celsius à la moyenne, a précisé l'Agence.

Les scientifiques alertent régulièrement l'opinion sur la responsabilité des émissions de CO2 liées à l'activité industrielle dans le réchauffement climatique. Ces émissions de dioxyde de carbone ont augmenté en 2010 aux Etats-Unis, après avoir brièvement entamé une baisse, selon des données officielles.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK