Les dépenses de défense de la Belgique en très légère hausse en 2018, selon l'OTAN

Les dépenses de défense de la Belgique en très légère hausse en 2018, selon l'Otan
Les dépenses de défense de la Belgique en très légère hausse en 2018, selon l'Otan - © Tous droits réservés

La Belgique devrait consacrer en 2018 0,93% de son PIB à des dépenses de défense, contre 0,91% en 2017, ce qui consacre la première hausse depuis des années, selon des statistiques provisoires publiées mardi par l'OTAN, qui réclame que chaque pays allié y consacre au moins 2% de son PIB.

Interrogé dans Matin première, Charles Michel avait souligné que "la Belgique respectait son engagement pour cette législature d’arrêter les réductions systématiques dans les dépenses de défense et de relancer les investismments".

La Belgique se retrouve ainsi, à égalité avec l'Espagne en pénultième place, juste devant le Luxembourg (0,55%), dans le groupe des trois pays - sur 29 Alliés - sous la barre du pour cent.

En terme financier, les dépenses de défense belges - une notion plus large que le seul budget de la Défense puisqu'elle recouvre aussi, par exemple, les pensions versées aux ex-militaires - sont passées de 3,997 à 4,202 milliards d'euros, selon la même estimation.

Lors d'un sommet au Pays de Galles en 2014, les Alliés se sont engagés à mettre fin à l'érosion de leurs budgets militaires, à les porter à 2% du PIB en dix ans - d'ici 2024 donc - et à consacrer 20% à des investissements en matériels majeurs. Le président américain Donald Trump se fait de plus en plus insistant pour réclamer un "partage du fardeau" plus équitable entre les deux rives de l'Atlantique.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK