Les cinq humanitaires enlevés au Nigéria ont été assassinés par des djihadistes

Une installation d'ACF au Nigéria
Une installation d'ACF au Nigéria - © AUDU MARTE - AFP

Cinq humanitaires nigérians, dont un employé de l'ONG française Action contre la Faim (ACF), ont été tués par les djihadistes qui les avaient enlevé dans le nord-est du Nigeria, en proie au conflit contre Boko Haram, a indiqué mercredi ACF.

Des combattants affiliés au groupe Etat Islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap) avaient auparavant mis en ligne une vidéo montrant l'assassinat des cinq hommes.

"C'est avec une profonde tristesse que nous confirmons l'assassinat d'Ishaku Yakubu, salarié d'Action contre la Faim sur la base de Monguno, et de quatre autres travailleurs humanitaires qui avaient été pris en otage par un groupe armé non étatique dans le nord-est du Nigeria, dans l'Etat de Borno, le 8 juin 2020", a annoncé ACF dans un communiqué.

Une autre ONG, International Rescue Committee (IRC), a confirmé qu'un de ses employés avait également été tué.

Les humanitaires étaient apparus dans une vidéo, vraisemblablement tournée le 21 juin, où ils expliquaient qu'ils avaient été kidnappés par des combattants affiliés au groupe Etat Islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap) à différents moments, courant juin.

Cette faction du groupe jihadiste de Boko Haram s'en prend régulièrement aux employés d'ONG locales et internationales.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK