Les autorités rwandaises découvrent les corps de 5400 victimes du génocide de 1994

Les charniers sont des fosses où sont enterrés des cadavres, sans sépulture
Les charniers sont des fosses où sont enterrés des cadavres, sans sépulture - © BELGA

Les autorités rwandaises ont communiqué la découverte des corps de 5400 personnes victimes du génocide de 1994. Les dépouilles ont été extraites de 26 charniers situés dans les districts de Masaka et de Kicukiro (Kigali) a indiqué jeudi Naphtal Ahishakiye, secrétaire de direction d'Ibuka, organisation représentant des survivants du génocide.

Un résident de Kicukiro, survivant du génocide, a guidé les autorités jusqu'aux charniers, a-t-il précisé avant d'ajouter que la recherche d'éventuels autres charniers se poursuit.

Quelque 18000 corps ont été retrouvés depuis avril. Plus de 800000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués en l'espace de 100 jours en 1994.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK