Les Américains s'appauvrissent, échec du "modèle américain"

Manifestation d'Américains qui demandent un emploi
Manifestation d'Américains qui demandent un emploi - © EPA/MICHAEL REYNOLDS

Le patrimoine global des Américains est en baisse de près de 40%. C'est ce qu'indique un rapport de la Réserve Fédérale, la Banque centrale américaine, qui dresse un portrait des ravages provoqués par la crise économique qui a démarré pendant l'été 2007 aux Etats-Unis. Cet appauvrissement touche surtout la classe moyenne.

En moyenne, le patrimoine global des Américains, comprenant tous leurs avoirs, a dégringolé de 39% entre 2007 et 2010, date à laquelle s’arrête le rapport de la Réserve fédérale qui pense que ces pertes n’ont pas été comblées depuis.

Si les pauvres et les retraités sont relativement épargnés, ce sont les membres de la classe moyenne et les moins de 45 ans qui sont le plus frappés par l’appauvrissement.

Cependant, les 10% d’Américains qui sont les plus riches ont vu leur patrimoine global augmenter de près de 2%.

Le rapport de la Banque centrale confirme l’échec du soi-disant "modèle américain". Depuis les années 80, responsables économiques et politiques serinaient en effet aux Américains que la voie royale vers la prospérité pour tous devait s’appuyer sur quatre piliers : la retraite par capitalisation, l’endettement pour stimuler la consommation, l’accession à la propriété par des prêts sur 30 ans, et des salaires plus élevés qu’en Europe, en contrepartie d’une érosion de la protection syndicale et sociale.

Par ailleurs, le système américain, qui lie la couverture médicale à l’emploi et qui a, du reste, inspiré le système grec, vient aggraver la spirale de l’appauvrissement dans un pays où le licenciement est la cause principale des saisies immobilières et les dépenses de santé la cause principale des faillites personnelles.

Marie-Christine Bonzom

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK