Les alertes à la bombe à Moscou étaient fausses

Les services de secours ont reçu plus de 100 alertes à la bombe anonymes mercredi en milieu de journée et qui concernaient différents lieux publics de la ville. Plus de 50 000 personnes ont été évacuées par mesure de précaution.
Les services de secours ont reçu plus de 100 alertes à la bombe anonymes mercredi en milieu de journée et qui concernaient différents lieux publics de la ville. Plus de 50 000 personnes ont été évacuées par mesure de précaution. - © VASILY MAXIMOV - AFP

Toutes les alertes à la bombe qui ont eu lieu mercredi à Moscou étaient fausses. Des dizaines de centres commerciaux, de gares et d'universités avaient dû être évacuées et leur accès a à nouveau été rendu public presque partout, indique l'agence de presse russe Tass. Aucun explosif n'a été découvert.

Rien de suspect n'a été découvert

Tard mercredi soir, les recherches étaient "terminées dans la plupart des bâtiments", écrit Tass sur base d'une source interne aux services de secours de la capitale russe. Rien de suspect n'a été découvert.

Les services de secours ont reçu plus de 100 alertes à la bombe anonymes mercredi en milieu de journée et qui concernaient différents lieux publics de la ville. Plus de 50 000 personnes ont été évacuées par mesure de précaution.

On ignore encore qui se cache derrière ces fausses alertes.

Images amateur tournées à Moscou

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir