Législatives en Finlande: une grande coalition pour maintenir l'extrême droite à l'écart du pouvoir.

Les sociaux-démocrates finlandais ont remporté de justesse les élections législatives organisées dimanche. Conduits par l'ancien ministre des Finances Antti Rinne, les sociaux-démocrates obtiennent 40 sièges sur 200 au Parlement et le parti d'extrême-droite "Vrais Finlandais" 39 sièges, selon les résultats définitifs.

Les deux partis ont disputé une "course serrée" et il revient à M. Rinne de former un gouvernement d'ici la fin du mois de mai. "Nous voulons restaurer la confiance du peuple finlandais (...) nous allons le faire en coopération avec bien d'autres partis", a-t-il assuré à la télévision publique finlandaise.

Pour maintenir l'extrême-droite dans l'opposition, une grande coalition gauche-droite sera nécessaire. Cette coalition pourrait être composée des sociaux-démocrates, des conservateurs du Parti de la coalition nationale (38 sièges), mais aussi des Verts (20 sièges), de l'Alliance de gauche (16 sièges) et du parti populaire suédois (libéraux, 9 sièges). 

Le Parti du centre du Premier ministre sortant Juha Sipilä est lui relégué à la quatrième place.

Les sociaux-démocrates (SDP), emmenés par Antti Rinne, célèbrent leur victoire:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK