Législatives au Royaume-Uni - Brexit: le Lib-Dem, pro-européen, promet un nouveau référendum sur l'accord de sortie

(Belga) Le parti centriste britannique des Libéraux-démocrates a promis d'organiser un nouveau référendum sur le Brexit, en présentant mercredi son programme pour les législatives anticipées du 8 juinSoucieux de récupérer le vote des europhiles, le Lib-Dem s'est autoproclamé le parti des 48%, en référence au pourcentage des électeurs britanniques qui ont voté au référendum du 23 juin 2016 contre une sortie du pays de l'Union européenne. Dans les sondages, il se situe en troisième position avec 9% des intentions de vote, derrière les Conservateurs (49%) et le Parti travailliste (31%), selon un sondage YouGov effectué auprès de 1.630 personnes et publié le 12 mai. "Nous offrons aux Britanniques la chance de décider sur ce qui viendra après le Brexit", a déclaré le chef du parti Tim Farron sur Sky News. "Et si l'accord que (la Première ministre) Theresa May ramène n'est pas assez bon pour vous ou votre famille, vous devez avoir le droit de le rejeter et de voter pour rester" dans l'UE, a-t-il ajouté. Le parti s'engage donc à organiser un référendum sur l'accord final de sortie de l'UE obtenu à l'issue des deux années de négociations avec Bruxelles, offrant ainsi aux Britanniques la possibilité de le rejeter. Il promet également de maintenir le Royaume-Uni au sein du marché unique européen et de maintenir la liberté de circulation, deux éléments que les Conservateurs de Theresa May ont exclu de conserver. Les Lib-Dem ont connu une véritable déconfiture aux législatives de mai 2015 après avoir collaboré avec les Conservateurs dans une coalition gouvernementale entre 2010 et 2015. Ils n'ont plus que neuf députés, contre 57 avant mai 2015, et espèrent bien retrouver des couleurs à l'occasion du scrutin du 8 juin centré sur la question du Brexit. Leur ligne europhile leur avait permis de décrocher leur neuvième député en décembre, lors d'une élection anticipée. Dans leur programme, ils promettent de garantir les droits des citoyens européens travaillant dans l'aide sociale et le service public de santé (NHS) et comptent augmenter les fonds de ces deux secteurs de 6 milliards de livres (7 milliards d'euros). En matière de recettes pour financer ces dépenses, le parti a annoncé son intention d'augmenter de 1% l'impôt sur le revenu et de supprimer les coupes des Conservateurs sur les impôts des sociétés. Il compte également légaliser le cannabis et suspendre l'utilisation d'insecticides nuisibles aux abeilles. (Belga)
Belga
Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir