Le vol oublié du 11 septembre 2001, celui des "héros" qui ont empêché les terroristes d'atteindre le Capitole

Des attentats du 11 septembre 2001, le monde se souvient surtout des avions qui se sont écrasés sur les deux tours du World Trade Center et de celui sur le Pentagone. Mais un quatrième avion a aussi été détourné : le vol 93 de United Airlines, effectué sur un Boeing 757. Ce vol reliait l’aéroport de Newark, près de New York, et l’aéroport de San Francisco, en Californie. Après trois quarts d’heure de vol, les pirates de l’air blessent plusieurs membres d’équipage et passagers, entrent de force dans le cockpit et maîtrisent le commandant de bord et le copilote.


►►► Mais qu’a fait George W. Bush après avoir quitté l’école de Sarasota le 11 septembre 2001 ? Récit d’un long voyage présidentiel


Les passagers informés des attaques du World Trade Center et du Pentagone ont alors tenté d’en reprendre les commandes. Cette révolte force alors les terroristes à s’écraser prématurément, tuant les 44 personnes à bord. Les interrogatoires ont amené les autorités américaines à affirmer que la cible de cet avion était le Capitole. Des quatre avions détournés le 11 septembre, c’est le seul appareil à ne pas avoir atteint sa cible.

Un mémorial à Shanksville, le lieu du crash

L’appareil s’est écrasé près de Shanksville, en Pennsylvanie. La ville a érigé un mémorial sur les lieux du drame, sur ce vol oublié de la mémoire collective. Certains des messages laissés par les passagers à leur famille ont été conservés, et on peut les écouter sur le site.

"La boîte noire de l’avion a enregistré la bagarre à l’intérieur de l’avion, et ensuite on entend le crash. Ils ont dit à leur famille qu’ils cherchaient un endroit inhabité pour tenter de faire atterrir l’avion. Donc, l’histoire de ce mémorial, c’est celle du courage et de l’héroïsme dont ces 40 personnes ont fait preuve, au prix de leur propre sacrifice", explique Donna Gibson, présidente de l’association des Amis du vol 93.

Emily habite Bethlehem, en Pennsylvanie. Sa marraine, Lorraine Bay, était hôtesse de l’air à bord du vol 93. "Quand l’anniversaire arrive, surtout le vingtième, c’est dur parce que ça me revient constamment en tête. Évidemment, ce qui s’est passé à New York a reçu beaucoup d’attention, tout a été filmé, les gens ont vu ce qui se passait et bien plus de vies ont été perdues à New York, donc c’est plus présent, plus visible. Mais je pense que ce qui est important, c’est que ce qui s’est passé ce jour-là à bord du vol 93 ne soit pas oublié."

L’ensemble des passagers reçurent à titre posthume la médaille d’or du Congrès pour leur bravoure.

2 images
© 2003 Getty Images

Sur le même sujet

JT 10/09/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK