USA-Cuba: le Vatican et le pape François ont joué un rôle clé

Les Cubains suivent le discours télévisé prononcé par le président américain Barack Obama, à La Havane, capitale de la République de Cuba, le 17 décembre 2014.
Les Cubains suivent le discours télévisé prononcé par le président américain Barack Obama, à La Havane, capitale de la République de Cuba, le 17 décembre 2014. - © Xinhua

Les États-Unis et Cuba ont entamé une phase très importante dans la détente de leurs relations. Le pape Benoit XVI et le pape François ont joué un rôle essentiel dans ce rapprochement historique. Le Vatican a été impliqué dans les tractations dès mars 2012.

Tout a commencé par la visite d’un groupe de parlementaires américains à la nonciature apostolique à Washington. Ils sont venus demander l’aide du Vatican dans le dossier cubain. Le pape Benoît XVI, et surtout son successeur, le pape François, se sont fortement engagés.

Lorsque le pape François a reçu Barack Obama, l’année dernière, au Vatican, les deux hommes ont longuement parlé de Cuba. L’été dernier, le pape a adressé des courriers personnels séparés au président américain Barack Obama, ainsi qu’au président cubain Raul Castro. Le pape leur a demandé d’échanger des prisonniers et d’améliorer les relations entre les deux pays.

Les négociations entre Cuba et les États-Unis se sont accélérées, l'automne dernier, avec des discussions directes, organisées au Vatican, entre délégations américaines et cubaines.

L’action du pape François saluée par Barack Obama et Raoul Castro

La détente historique entre les États-Unis et Cuba est un succès diplomatique pour le pape François. Il affirme qu'il n'est pas un politique. Mais, un pasteur. Le pape argentin souhaite lancer des appels au dialogue, à la paix et à la négociation. Mais, il ne veut pas s'immiscer dans la résolution des conflits.

Le pape est présent sur plusieurs fronts diplomatiques. Dans le conflit au Proche-Orient, il avait fait, en mai, le geste spectaculaire de prier devant le mur de séparation entre Israël et les Territoires palestiniens. Un acte provocateur visant à faire évoluer les esprits.

Cependant, le pape François a parfois déçu pour la prudence de ses interventions, notamment sur le conflit syrien. Il n'a jamais condamné les exactions du régime de Bachar al-Assad, soutenu par une majorité des chrétiens du pays.

Au cours de l’histoire, la Vatican a exercé une réelle influence sur la scène internationale

Le rôle de Jean-Paul II a été très marquant à la fin du XXe siècle. Ce pape polonais a été l’un des artisans de la chute du communisme, en Europe de l’Est, notamment en Pologne. Il a joué un rôle essentiel dans l'effondrement du bloc soviétique.

Mais, aujourd’hui, contrairement à Jean-Paul II et à la Pologne, le Vatican et le pape François ne cherchent pas à faire tomber le régime cubain.

Nicolas Willems

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK