Le Tomahawk, ce missile indétectable à 780 000 euros

Vol d'essai d'un missile Tomahawk
Vol d'essai d'un missile Tomahawk - © US Navy

Toute la presse mondiale a évoqué les 59 missiles Tomahawk lancés ce vendredi depuis deux navires de guerre américains vers une base militaire gouvernementale en Syrie, et ce en réponse à l'attaque à l'arme chimique du pouvoir qui avait tué des dizaines de civils, dont de nombreux enfants.

Mais qu'est-ce qu'un Tomahawk, coimbien coûte-t-il et pourquoi ce missile? Un spécialiste militaire de CNN répond à ces questions: "C'est pour ce type d'opérations que le Tomahawk est fabriqué pour être tiré à un niveau bas et ne pas être détecté vers des cibles fixes sans prendre de risques avec un équipage d'avion".

Dirigé en cours de vol

Le missile mesure 6 mètres, booster compris, a une portée de 1250 à 2500 kilomètres, et lancé depuis la mer, vole à basse altitude (pour éviter les radars) à une vitesse de 880 km/h. Utilisé pour la première fois lors de la fameuse opération "Tempête du désert" en Irak en 1991, il a été une des "stars" de la Guerre du Golfe et a ensuite été régulièrement utilisé par les Etats-Unis en Afghanistan, au Kosovo, mais a aussi été acheté par la Grande-Bretagne. 

Constamment amélioré depuis son lancement, le système de guidage utilise des senseurs multiples pouvant analyser les données provenant de radars, satellites, chars, troupes au sol ou navires de surface... Il peut aussi, depuis 2013, être redirigé en cours de route si besoin est, en changeant les coordonnées GPS.

Des améliorations qui ont un coût: selon CNN, chaque Tomahawk (qui tire son nom des hachettes utilisées par les Amerindiens) coûte la bagatelle de 780 000 euros. Ce qui veut dire pour 59 missiles, un montant de plus de 46 millions d'euros.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK