Le sous-marin argentin disparu aurait-il implosé? Un expert américain le pense

Le sous-marin argentin disparu aurait-il implosé? Un expert américain le pense
Le sous-marin argentin disparu aurait-il implosé? Un expert américain le pense - © HANDOUT - AFP

Depuis novembre 2017, le sous-marin argentin ARA San Juan n'a plus donné signe de vie. Malgré les fouilles des équipes de recherche internationales, la carcasse reste introuvable. Et parmi les nombreuses spéculations sur les raisons de sa disparition, une hypothèse fait du bruit : celle émise par un analyste acoustique de la navale américaine, à la retraite, nous explique Sciences et Avenir. En analysant le signal détecté par le réseau de surveillance des essais nucléaire, il a conclu que le sous-marin aurait implosé, en 40 millisecondes à peine.

"L'énergie libérée par l'implosion est équivalente à celle de 6 tonnes de TNT", a écrit l'analyste acoustique Bruce Rule dans son rapport d'analyse. Les marins seraient morts sur le coup, sans ressentir de douleur ou se noyer. A l'origine de cette implosion, deux hypothèses sont avancées : l'explosion des batteries principales ou un problème d'étanchéité, provoquant l'arrivée d'eau dans les circuits.

Deux navires, argentin et russe, continuent les recherches du sous-marin perdu, alors que les familles des 44 marins disparus fustigent le gouvernement argentin, pour sa gestion de la communication autour du drame, et la vétusté de la flotte argentine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK