Le Soudan du Sud est au bord de la famine et du génocide

Le rapport décrit les atrocités dont se rendent coupables les deux parties. Des chercheurs d'Amnesty se sont rendus sur place. Ils ont recueilli les récits de victimes de massacres et de violences sexuelles. Ils ont trouvé des corps en décomposition dévorés par des chiens. Des enfants et des femmes enceintes ont été violés. Des personnes âgées et des infirmes, abattus sur leur lit d'hôpital. Le conflit a probablement fait des dizaines de milliers de morts en quelques mois.

Ces horreurs sont provoquées par un conflit entre deux hommes, le président Salva Kiir et son vice-président Riek Machar. Dans leur dispute, ils ont emmené leurs tribus respectives, Dinka et Nuer. Le conflit a pris une tournure ethnique. Un génocide menace.

Et en raison du conflit, la situation humanitaire devient précaire. Plus d'un million de personnes déplacées ne peuvent plus cultiver leurs terres. La famine est quasi inévitable. Amnesty International appelle les parties au conflit et les Nations unies à mettre immédiatement fin à cette folie meurtrière.

 

Avec D. Fontaine

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK