Le Soudan du Sud dit avoir repoussé une attaque rebelle soutenue par le Soudan

"Des milices soutenues par le Soudan ont attaqué (vendredi) des positions de la SPLA", l'armée sud-soudanaise, autour de Malakal, a affirmé à l'AFP le colonel Philip Aguer, assurant que les forces sud-soudanaises avaient repoussé cet assaut, et sans pouvoir donner de bilan de pertes éventuelles.

"La SPLA est toujours en train de pourchasser (les rebelles) et elle observe ce (samedi) matin un autre groupe qui est entré sur notre territoire", a poursuivi le porte-parole militaire.

Les rebelles qui ont mené l'attaque de vendredi étaient sous l'autorité du chef de guerre Johnson Olony, et venaient de l'Etat soudanais voisin du Nil blanc, a affirmé le porte-parole.

D'autres combattants rebelles sont entrés samedi matin sur le territoire sud-soudanais, en provenance cette fois du Kordofan du Sud, un autre Etat du Soudan voisin, toujours selon le porte-parole.

Le mouvement rebelle de l'Armée démocratique du Soudan du Sud (SSDA) a pour sa part revendiqué dans un communiqué "avoir lancé (vendredi) une opération (baptisée) 'Fin à la corruption' et avoir encerclé Malakal et pris le contrôle de ses faubourgs".

AFP

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK