Le siège alloué à la Belgique à la Banque européenne d'Investissement reste vacant

Le siège alloué à la Belgique à la Banque européenne d'Investissement reste vacant
Le siège alloué à la Belgique à la Banque européenne d'Investissement reste vacant - © JOHN THYS - BELGA

Depuis près de 20 mois, le siège de la vice-présidence de la Banque européenne d'Investissement (BEI) dévolu à Belgique reste vacant, rapportent De Standaard et Het Nieuwsblad lundi.

Début 2018, le mandat du Néerlandais Pim Van Ballekom est arrivé à expiration. Il a été convenu que le poste de vice-président serait attribué à un Belge. Mais sa nomination a été entravée par un carrousel d'autres nominations, dont celles de trois administrateurs chez bpost, d'un nouveau vice-gouverneur à la Banque nationale et d'un nouveau haut dirigeant de la Société fédérale de participation et d'investissement (SFPI).

Le Premier ministre Charles Michel (MR) espérait dans un premier temps que son collègue Didier Reynders puisse accéder à la présidence de la BEI. Mais cette ambition ne s'est pas concrétisée car le président allemand a conservé son poste et Didier Reynders ne comptait pas se satisfaire d'une vice-présidence.

Selon l'ancien commissaire européen Karel De Gucht (Open Vld), cité dans les quotidiens, la situation endommage l'image de la Belgique qui ne semble pas pressée d'occuper le siège qui lui est attribué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK