Le renseignement russe craint une fusion des groupes terroristes al-Qaida et EI

Le renseignement russe craint une fusion des groupes terroristes al-Qaida et EI
Le renseignement russe craint une fusion des groupes terroristes al-Qaida et EI - © ALEXANDER NEMENOV - AFP

Le service de renseignement russe FSB craint une fusion des organisations terroristes al-Qaida et Etat islamique. Une série de signaux convergent en ce sens, a indiqué le chef des services secrets, Alexander Bortnikov.

"Nous considérons qu'il s'agit d'une étape cruciale, qui peut avoir des conséquences néfastes", a-t-il déclaré mercredi selon des médias russes. Un autre membre éminent du FSB prévient qu'une telle alliance serait "une menace importante pour la sécurité internationale".

Les structures d'al-Qaida et de l'Etat islamique utilisent déjà des sources et canaux communs pour obtenir des moyens matériels, techniques et financiers", affirme M. Bortnikov. "Cela comprend surtout des trafics illégaux d'armes et des services de recruteurs". De plus, les deux groupes collaborent pour propager l'islamisme radical. Les processus en cours doivent être tenus à l'oeil pour éviter une fusion de ces structures, a-t-il affirmé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK