"Le quinquennat socialiste a été un accélérateur de la crise française"

"Le quinquennat socialiste a été un accélérateur de la crise française"
"Le quinquennat socialiste a été un accélérateur de la crise française" - © LIONEL BONAVENTURE - AFP

"Le quinquennat socialiste a été un formidable accélérateur de la crise française!" Le constat émane de Nicolas Baverez, interrogé par Eddy Caekelberghs pour son livre "Chroniques du déni français" (éditions Albin Michel).

Pour l'auteur, la France souffre de tous les maux. Le chômage a moins baissé que dans les autres pays de la zone euro. Le déficit du commerce extérieur s'aggrave, le déficit public aussi. La France est en queue de peloton et pèse négativement sur l'ensemble de la zone euro.

Est-ce un mal socialiste ou un mal français ? "Ça ne date pas de 2012", dit Nicolas Baverez, "sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, les résultats étaient mauvais mais en phase avec le reste du monde". Le quinquennat de François Hollande aurait donc accéléré la crise. Une crise désormais "nationale et politique".

Après le Brexit, après l'élection de Donald Trump, tout le monde s'attend à ce que la France tombe aux mains des populistes. Pour Nicolas Baverez, si on fait le jeu des populistes, les choses iront encore plus mal. Le Français prône des projets qui réintègrent une dimension patriotique, une valeur positive qui n'est pas l'exclusion des autres au contraire du nationalisme, de son protectionnisme et de sa xénophobie.

 

Ecoutez le podcast de l'interview de Nicolas Baverez :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK