Le programme nucléaire iranien n'est pas affecté par les sanctions selon l'AIEA

Yukiya Amano, le directeur de l'AIEA, pense que les sanctions n'ont pas fait plier l'Iran sur son programme nucléaire
Yukiya Amano, le directeur de l'AIEA, pense que les sanctions n'ont pas fait plier l'Iran sur son programme nucléaire - © AFP PHOTO / FRED DUFOUR

Les sanctions internationales contre l'Iran sont sans effet sur la poursuite de son programme nucléaire controversé, a estimé mardi à Paris le patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AEIA), le Japonais Yukiya Amano.

"Nous surveillons les activités des sites nucléaires en Iran et ne voyons aucun effet", a-t-il dit à des journalistes. "Par exemple, leur production d'uranium enrichi à 5 et 20% se poursuit à un rythme plutôt constant", a ajouté Yukiya Amano.

Le patron de l'AIEA, qui a rencontré lundi le président français François Hollande, a aussi dit qu'il était "très difficile de prévoir" d'éventuels progrès lors des prochaines discussions entre son agence et l'Iran, prévues le 13 décembre à Téhéran.

"Si l'AIEA adopte une approche rationnelle dans les discussions (avec l'Iran) un accord est possible rapidement (...) et s'il y a des inquiétudes, elles peuvent être levées par des entretiens techniques et juridiques", a affirmé mardi de son côté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast lors de son point de presse hebdomadaire.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK