Le président colombien veut agir contre "la dictature" au Venezuela

Le président colombien Ivan Duque
Le président colombien Ivan Duque - © JUAN BARRETO - AFP

Le président colombien Ivan Duque a souligné la nécessité d'une action internationale pour mettre fin à "la dictature" de Nicolas Maduro au Venezuela, cause selon lui d'une "crise humanitaire gigantesque" et de la migration de millions de personnes.

"La véritable cause de ce choc migratoire est la dictature", a affirmé Ivan Duque, dont le pays a reçu "près d'un million de Vénézuéliens en moins de deux ans", sur les quelque 2,3 millions qui ont fui ce pays depuis 2015 selon l'ONU.

En visite officielle en France du 11 au 13 novembre, le président colombien, au pouvoir depuis le 7 août, participe dimanche au Forum pour la paix organisé par le président Emmanuel Macron.

Il entend y exposer son "agenda de paix", qui va "au delà des accords" avec l'ex-guérilla Farc, signés en 2016, et a réaffirmé ses strictes conditions pour renouer le dialogue avec l'ELN, dernière rébellion du pays.

Lors d'une interview avec l'AFP, à l'issue d'une visite vendredi à Leticia (département d'Amazonas, sud), il a souligné la nécessité d'une action de "tous les pays du monde" contre le trafic de stupéfiants. Tout en refusant de prononcer le mot de glyphosate, il n'a pas écarté de recourir à ce désherbant, dont des experts dénoncent la nocivité sur la santé et l'environnement.

Le président colombien Duque rencontrant les instances européennes, à Bruxelles, ce 24 octobre

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK