Le président afghan prolonge le cessez-le-feu de 10 jours, ce que refusent les talibans

Le président afghan prolonge le cessez-le-feu de 10 jours, ce que refusent les talibans
Le président afghan prolonge le cessez-le-feu de 10 jours, ce que refusent les talibans - © SHAH MARAI - AFP

Les talibans ont rejeté ce dimanche un appel du président afghan Ashraf Ghani à prolonger un cessez-le-feu inédit à l'occasion de la fin du mois de ramadan, décevant les espoirs de paix d'une population épuisée par des décennies de conflit. Leur annonce a été suivie peu après par un attentat suicide à l'est du pays qui a fait au moins 18 morts. Dans un tweet dimanche, un porte-parole du président Ghani a indiqué que le cessez-le-feu était prolongé de dix jours mais que les forces de sécurité se défendraient si elles étaient attaquées.

"Le cessez-le-feu se termine ce soir et nos opérations reprendront si Dieu le veut. Nous n'avons aucune intention de prolonger le cessez-le-feu", a déclaré le porte-parole taliban Zabihullah Mujahid dans un message transmis à l'AFP, suggérant ainsi une reprise des combats dès lundi.

Le porte-parole n'a fait aucune allusion directe à l'appel du président Ashraf Ghani, qui avait annoncé samedi une prolongation du cessez-le-feu côté gouvernemental et appelé les talibans à en faire autant. Cette annonce avait reçu l'appui de la communauté internationale.

La mission de l'Otan en Afghanistan et les forces armées américaines ont indiqué qu'elles respecteraient l'annonce de prolongation du président Ghani. L'Union européenne avait pour sa part qualifié la trêve "d'historique".

Dans un tweet dimanche, un porte-parole du président Ghani a indiqué que le cessez-le-feu était prolongé de dix jours mais que les forces de sécurité se défendraient si elles étaient attaquées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK