Le Premier ministre ukrainien Iatseniouk démissionne

Lâché de tous, y compris par son président Porochenko, Arseni Iatseniouk démissionne.
Lâché de tous, y compris par son président Porochenko, Arseni Iatseniouk démissionne. - © Tous droits réservés

Impopulaire et fort critiqué, le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a annoncé dimanche sa démission lors d'une allocution télévisée.

"J'ai pris la décision de démissionner de mon poste de Premier ministre d'Ukraine. Mardi, 12 avril, je la soumettrai au Parlement", a-t-il dit.
"Ma décision est fondée sur plusieurs raisons: la crise politique artificielle qui a éclaté au sein du gouvernement, la volonté de changer une personne qui a aveuglé des responsables politiques et paralysé leur volonté d'apporter de véritables changements dans le pays."

Fortement apprécié par les occidentaux, Arseni Iatseniouk, en poste depuis deux ans devait faire face depuis plusieurs mois à la critique. En cause, l’insuffisance de réformes malgré les promesses, mais surtout sa propension supposée à défendre les intérêts des oligarques.

En février, l’ensemble du camp réformateur l’avait accusé d’entretenir des réseaux de corruption et de saboter les réformes. Cent cinquante signatures nécessaires au dépôt d’une motion de censure avaient été récoltées, et même Petro Porochenko, le président ukrainien, avait appuyé la demande de démission envoyée à son ministre par les parlementaires.

Mais la tentative de défiance avait finalement échoué à cause de tractations en coulisses. 

Mais la popularité de Iatseniouk avait fortement souffert de l'épisode, et avait chuté jusqu’à un niveau proche du zéro. Il n'en fallait pas plus pour que même ses soutiens occidentaux, amateurs de ce Premier ministre au "look très occidental" et parfait anglophone, se détournent de lui.

Abandonnés de tous, Arseni Iatseniouk a finalement décidé de quitter la barre du gouvernement ukrainien. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK