Le Premier ministre slovaque juge l'intégration des réfugiés "impossible"

Le Premier ministre slovaque, Robert Fico, juge l'intégration des réfugiés "impossible"
Le Premier ministre slovaque, Robert Fico, juge l'intégration des réfugiés "impossible" - © THIERRY CHARLIER - AFP

Le Premier ministre slovaque, Robert Fico, a déclaré jeudi que son gouvernement n'autoriserait pas les musulmans a créer une "communauté compacte" en Slovaquie, avant d'ajouter que l'intégration des réfugiés était "tout simplement impossible", a rapporté l'agence de presse slovaque TASR.

Le chef du gouvernement a par ailleurs indiqué qu'il voyait "un lien clair" entre les réfugiés rejoignant l'Europe et les attentats de Paris, ainsi que les agressions sexuelles de femmes lors des célébrations du Nouvel An à Cologne.

"L'idée d'une Europe multiculturelle a échoué"

"Nous ne voulons pas que ce qui s'est déroulé en Allemagne se produise ici", a-t-il martelé. "L'idée d'une Europe multiculturelle a échoué."

La Slovaquie a introduit le mois dernier un recours devant la cour de Justice de l'Union européenne contre les quotas de migrants adoptés en septembre par l'UE. "La décision (sur les quotas) a été adoptée à la majorité des voix, en dépit de l'opposition de certains pays membres", avait expliqué M. Fico lors du dépôt du recours.

Les sondages indiquent que la popularité du parti du Premier ministre, le SMER-SD de centre gauche, est en hausse grâce à sa fermeté concernant les réfugiés.

En octobre dernier, plusieurs mandataires européens, dont les eurodéputés PS belges, avaient demandé la suspension de Robert Fico au sein du parti socialiste européen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK