Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte perd sa majorité parlementaire

En raison de la démission d'un député du parti social-démocrate PvdA, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a perdu lundi sa majorité dans la chambre basse du parlement, annonce la chaîne publique NOS.

Le député Jacques Monasch a décidé de quitter son parti, le PvdA, en coalition avec le parti de M. Rutte, les libéraux du VVD.

Ce départ fait perdre à la coalition VVD-PvdA sa majorité, les deux partis ne disposant plus que de 75 sièges sur 150 à la Chambre.

Cette démission ne devrait toutefois pas poser de grands problèmes pratiques, selon le quotidien De Volkskrant. Aucun grand projet de loi ne devrait être soumis au vote ces quatre prochains mois, les élections législatives étant programmées le 15 mars 2017. De plus, deux députés ayant quitté le VVD votent encore régulièrement avec ceux de la majorité.

M. Monasch était de plus en plus régulièrement en désaccord avec la direction de son parti. Il avait d'ailleurs décidé de ne pas se présenter au scrutin de mars prochain. Le mois dernier, il s'était pourtant déclaré candidat à la présidence du parti, à la surprise générale. Lundi, le député a décidé de retirer cette candidature et de quitter le parti.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK