Le Premier ministre grec admet des erreurs dans la lutte contre les incendies

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a reconnu mercredi que plus aurait pu être fait pour lutter contre les incendies qui ont ravagé de nombreuses régions de Grèce cet été.

Davantage de bombardiers d'eau seront déployés l'an prochain, a-t-il affirmé. De plus, une nouvelle institution sera chargée de mieux coordonner les services d'urgence. 

"Je vais le dire franchement: nous nous sommes bien préparés. Mais pas assez pour lutter contre ce phénomène", a-t-il déclaré devant le Parlement. Il a également ajouté que le gouvernement analyserait "les moindres détails" pour détecter les erreurs commises afin qu'elles ne le soient plus.  

Il a cependant soulevé que le système d'évacuation mis en place par l'exécutif (qui alerte les résidents) avait permis qu'aucun décès ne soit à déplorer.

En moyenne, une soixantaine de feux ont éclaté chaque jour dans le pays depuis début août, a affirmé le Premier ministre. La surface détruite par les flammes cet été dépasse déjà les 100.000 hectares. 

Il a enfin remercié les 23 pays qui ont aidé la Grèce dans cette lutte, et promis que tous les sinistrés seraient aidés pour la reconstruction de leur habitation.

Sur le même sujet...

Images du 09/08/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK