Le Portugais Mario Centeno élu nouveau président de l'Eurogroupe

Le Portugais Mario Centeno devient le nouveau président de l'Eurogroupe, le puissant organe informel qui examine les questions liées à la monnaie unique européenne.

Ancien de la Banque centrale de son pays et ministre depuis 2015, Mario Centeno apparaissait comme un candidat particulièrement sérieux pour succéder au Néerlandais Jeroen Dijsselbloem. 

Appartenance à un gouvernement de gauche 

Bien qu'il soit sans filiation partisane, son appartenance à un gouvernement de gauche constitue un avantage pour lui, les socialistes ayant clairement revendiqué ce poste afin de garantir un équilibre entre les différentes familles politiques à la tête des principales institutions européennes.

"Il prendra ses fonctions le 13 janvier 2018", précise l'institution sur le réseau social.

Mario Centeno, qui faisait figure de favori, a été élu par ses pairs de la zone euro au deuxième tour de scrutin face au libéral luxembourgeois Pierre Gramegna.

Les deux autres prétendants, la Lettonne de centre-droit Dana Reizniece-Ozola et le social-démocrate slovaque Peter Kazimir se sont désistés à l'issue du premier tour.

Novice en politique lors de son entrée au gouvernement en 2015, Mario Centeno, un professeur d'économie de 50 ans sans filiation partisane, mais parfois décrit comme un centriste ou un libéral, est vite devenu un des poids-lourds de l'exécutif portugais.

Elu pour deux ans et demi, le chef de l'Eurogroupe préside les réunions mensuelles des 19 ministres des Finances de la zone euro, dont l'objectif principal est d'assurer la coordination des politiques économiques nationales.

Il fait partie de ceux dont la voix compte à Bruxelles, aux côtés des présidents de trois grandes institutions de l'UE: Jean-Claude Juncker (Commission), Donald Tusk (Conseil), Antonio Tajani (Parlement) et de la cheffe de la diplomatie Federica Mogherini.

Mario Centeno devra notamment conduire les travaux pour la réforme de la zone euro, sur laquelle les Etats membres se penchent depuis plusieurs mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK