Le portrait de George Floyd a illuminé l'ambassade des USA cette nuit à Bruxelles

Le visage de George Floyd a été projetté durant quelques minutes hier soir sur la façade de l'ambassade américaine à Bruxelles. Une action organisée en toute discrétion par Amnesty International. L'ONG réclame justice pour l'Afro-Américain tué lors de son interpellation par un policier de Minneapolis le mois dernier. Une pétition en ce sens a récolté un million de signatures dans le monde, dont près de 20 000 en Belgique.

Rendre justice ... 

La projection du portrait de Georges Floyd en mapping vidéo, entouré des mentions #blacklivesmatter et #justiceforfloyd, était symboliquement organisée ce lundi, parallèlement à la première audience de fond des policiers impliqués dans ce meurtre qui a rouvert les plaies raciales aux Etats-Unis. Inculpés pour meutre et complicité de meurtre, les quatre hommes encourent jusqu’à 40 ans de réclusion.

"C'était symboliquement très fort de voir ce visage de George Floyd apparaître en très grand sur l'ambassade des Etats-Unis"commente Valérie Michaux. La directrice de campagne de la section francophone d'Amnesty International Belgique explique: "Ce qu'on demande, c'est que justice soit rendue à George Floyd, et plus globalement, que de véritables réformes soient instaurées au seine de la police".

... Réformer la police

Dans une nouvelle pétition, l'ONG appelle les autorités américaines compétentes à repenser et réorganiser la sécurité publique afin d'éradiquer le racisme et à modifier en profondeur l'approche vis-à-vis de l'application des lois et des droits humains.

Amnesty International a recensé 125 cas de violences policières dans 40 États et dans le district de Columbia entre le 26 mai et le 5 juin dans le cadre de manifestations Black Lives Matter.

L'accueil reçu à l'ambassade nous a surpris

L'action pacifique, qui s'est tenue à proximité du Parc Royal dans ce qu'on appelle "la zone neutre", n'a pas été autorisée. Elle devait durer 8 minutes et 46 secondes symboliques, en référence à la durée de l’intervention policière qui a causé la mort de George Floyd. Elle a été interrompue par la police dans le calme et après la moitié du temps écoulé, à la satisfaction des organisateurs.

"L'accueil reçu à l'ambassade a été assez surprenant [...] On a senti que le fait que ce soit pour George Floyd, malgré tout, évoquait quelque chose d'assez sensible. C'est une victoire pour nous", se félicite Valérie Michaux.

Durant l'action, les identités des quelques militants et journalistes présents ont été contrôlées. Il n'y a pas eu d'arrestation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK