Le portable de Merkel pourrait être espionné par les Etats-Unis

"Le gouvernement fédéral a obtenu des informations affirmant que le téléphone portable de la chancelière pourrait être surveillé par les services américains", déclare un communiqué du porte-parole d'Angela Merkel, Steffen Seibert, précisant qu'Angela Merkel a "téléphoné aujourd'hui (mercredi) au président Obama".

"Elle a clairement affirmé que si de telles pratiques étaient confirmées, elle les désapprouverait catégoriquement et les considérerait comme totalement inacceptables", poursuit le communiqué de la chancellerie.

"Entre des amis proches et des pays partenaires comme le sont la République fédérale d'Allemagne et les Etats-Unis depuis des décennies, une telle surveillance d'un chef de gouvernement ne peut exister. Ce serait un coup sérieux porté à la confiance" mutuelle entre les deux pays, selon le communiqué. "De telles pratiques devraient cesser immédiatement", ajoute la chancellerie.

Obama dit à Merkel que Washington ne surveille pas ses communications

Le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, a indiqué que "le président a assuré à la chancelière que les Etats-Unis ne surveillent pas, et ne surveilleront pas les communications de la chancelière".

Jay Carney a assuré que "les Etats-Unis accordent une grande importance à notre coopération avec l'Allemagne sur un ensemble de questions de sécurité mutuelles".

Les mises en cause de Berlin sont intervenues au surlendemain de révélations du journal Le Monde sur la surveillance de données en France par l'agence de renseignement NSA, qui ont provoqué des protestations de Paris.

AFP

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK