Le pétrole vers les 90 dollars

RTBF
RTBF - © RTBF

Le pétrole continue sa baisse à New York et se dirige vers les 90 dollars. Les cours sont descendus jusqu'à 90,83 dollars, tandis qu'à Londres le baril de Brent s'échangeait sous le seuil des 90 dollars.

Les prix du pétrole continuaient de baisser fortement mardi à l'ouverture à New York, pâtissant de la crise financière qui affecte les banques et les assureurs américains et plonge les investisseurs dans une grande incertitude sur la santé de l'économie. En début d'après-midi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre s'échangeait à 91,50 dollars, en baisse de 4,21 dollars par rapport à son cours

de clôture de vendredi.

Les cours sont descendus jusqu'à 90,83 dollars, tandis qu'à Londres le baril de Brent s'échangeait sous le seuil des 90 dollars.

 

Le 11 juillet, les cours du pétrole avaient atteint un record à 147 dollars. Les prix du pétrole essuyaient l'inquiétude qui s'est emparée des investisseurs sur les conséquences de la crise financière. La mise sous protection de la loi sur les faillites de la banque d'affaires Lehman Brothers, le rachat de Merrill Lynch et les

incertitudes entourant l'avenir de l'assureur AIG ont ravivé les incertitudes sur l'état de l'économie et les conséquences pour la demande de pétrole qui pourraient en découler.

 

De plus, les dommages occasionnés par le passage de l'ouragan Ike dans les zones pétrolières du golfe du Mexique et du Texas ne seraient pas aussi graves qu'attendu, selon les analystes. Le numéro deux du ministère américain de l'Energie, Jeffrey Kupfer, a confirmé mardi à Londres qu'un retour au fonctionnement

des raffineries de pétrole fermées à la suite du passage de Ike sur le Texas était attendu "dans une semaine environ".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK