Le Pentagone sacrifie ses F-35 pour aider à financer le mur de Trump et débloque 3,8 milliards de dollars

La construction d'un mur à la frontière avec le Mexique est une promesse de campagne de Donald Trump.
La construction d'un mur à la frontière avec le Mexique est une promesse de campagne de Donald Trump. - © Drew Angerer - Getty Images

Le Pentagone va renoncer à l’achat de plusieurs avions furtifs F-35 et de drones pour débloquer 3,8 milliards de dollars supplémentaires pour le mur que le président américain Donald Trump veut ériger à la frontière avec le Mexique, selon des documents remis ce jeudi au Congrès.

Moins d’opérations extérieures, plus de moyens

Ces fonds seront transférés à hauteur de 2,2 milliards de dollars des lignes du budget 2020 du Pentagone qui avaient été allouées à l’achat d’équipements pour l’US Air Force et l’US Navy, selon ces documents dont l’AFP a obtenu une copie. Le reste provient des fonds initialement prévus aux opérations extérieures de l’armée américaine (Afghanistan, Syrie, Irak).


►►► Lire aussi : Trump au pied du Mur : une promesse de campagne qui paralyse l’Amérique


 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK