Le parti de Matteo Salvini se fait-il aider par Vladimir Poutine pour financer sa campagne européenne?

C’est l’hebdomadaire italien L’Espresso qui l’affirme : la Ligue, emmenée par le Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, a négocié un accord à Moscou pour recevoir de l’argent russe en vue de financer sa campagne pour les prochaines élections européennes.

L’Espresso précise ne pas savoir si l’affaire a pu se conclure, mais n’a pas le moindre doute sur la réalité des tractations. Une affaire entamée au mois de juillet dernier, lorsque Gianluca Savoini, ex-porte-parole de la Ligue et l’un des proches de Matteo Salvini, explore à Moscou la piste des principales sociétés pétrolières russes ainsi que celle de l’un des hommes les plus riches du pays, « fortement lié au projet souverainiste européen ».

Salvini à Moscou

L’Espresso affirme ensuite avoir assisté, le 18 octobre 2018, à une réunion à Moscou, au prestigieux hôtel Métropole, qui donne sur la Place Rouge, quelques heures après la visite de Matteo Salvini. A une table de l’hôtel sont présents d’une part Savoini et deux autres Italiens et d’autre part trois Russes.

Le sujet de la conversation ? Le soutien aux finances du parti politique italien. Il est question de 250 mille tonnes de diesel fournies chaque mois pendant un an par une société russe d'état à une entreprise italienne, soit 3 millions de tonnes. Et au moins 3 millions d’euros destinés à la Ligue.

Les deux journalistes italiens qui ont mené l’enquête insistent pour préciser qu’ils ignorent si l’accord a bel et bien été réalisé. La suite de leurs révélations doit paraître le 28 février, jour de sortie de leur livre « Livre noir de la Ligue ».

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK