Le Parlement britannique rejette à nouveau l'accord sur le Brexit

Le résultat est tombé : 344 contre et 286 pour, les députés britanniques ne veulent donc toujours pas de l’accord négocié par Theresa May.

Les députés étaient cette fois-ci appelés à se prononcer uniquement sur une partie de l’accord, le Traité de retrait, qui règle les questions de la frontière irlandaise, des droits des citoyens expatriés et de la facture à régler par Londres. C’est l’astuce que Theresa May a trouvée pour contourner une règle qui l’empêchait de présenter une troisième fois un texte déjà rejeté par le passé.

Ce résultat fixe donc la prochaine échéance au 12 avril, dans deux semaines. A cette date, le Royaume-Uni sortira brutalement de l’Union Européenne. Ce serait alors le scénario tant redouté du « hard Brexit » qui serait d’application.

Les Britanniques pourront toujours mettre ces deux semaines à profit pour soumettre de nouvelles alternatives aux 27 et demander un autre report. Mais les dirigeants de l’UE ont déjà fait savoir que ce n’était pas envisageable sans un changement significatif dans la position britannique.

Par ailleurs, un report au-delà du mois de mai implique que les élections européennes devraient être organisées en Grande-Bretagne, une option inenvisageable pour Theresa May.


►►► Notre dossier sur le Brexit


Les réactions à ce nouveau rejet ne se sont pas fait attendre. Le président du Conseil européen Donald Tusk a annoncé sur Twitter un sommet européen le 10 avril, à peine quelques instants après le vote des députés britanniques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK