Le pape nomme pour la première fois une femme à un poste ministériel junior

Francesca Di Giovanni, une femme nommée sous-secrétaire du Vatican.
Francesca Di Giovanni, une femme nommée sous-secrétaire du Vatican. - © VATICAN

Le pape François a nommé pour la première fois une femme à un poste ministériel junior au département des affaires étrangères du Vatican. Francesca Di Giovanni, née en Italie, devient sous-secrétaire de la section des relations avec les États de ce département du Vatican, a annoncé la ville-État mercredi.

"C'est la première fois qu'une femme a une position managériale au secrétariat d'État", a souligné Francesca Di Giovanni dans une interview avec Vatican News. "Le pape a pris une décision sans précédent, au-delà de mon cas personnel, certainement pour montrer une attention accrue envers les femmes. Mais la responsabilité est liée au travail, plutôt au fait que je suis une femme", a-t-elle ajouté.

Une femme peut avoir certaines aptitudes pour trouver des points communs

Dans une interview à Vatican News, elle explique: "Je ne peux que me rappeler des paroles du Saint-Père dans son homélie du 1er janvier dernier, dans laquelle il fait – pourrait-on dire – un hymne au rôle des femmes, disant également que "les femmes sont des donneuses et des médiatrices de paix et doivent être pleinement associées aux processus de décision. Parce que lorsque les femmes peuvent transmettre leurs dons, le monde se trouve plus uni et plus en paix". Je voudrais pouvoir contribuer à la réalisation de cette vision du Saint-Père, avec mes autres collègues qui travaillent dans ce domaine au sein de la Secrétairerie d'État, mais aussi avec d'autres femmes -et elles sont nombreuses- qui travaillent à la construction de la fraternité également dans cette dimension internationale. Il est important de souligner l'attention du Pape pour le secteur multilatéral, qui est aujourd'hui remis en question par certains, mais qui a une fonction fondamentale au sein de la communauté internationale."

Elle précise par ailleurs: "Une femme peut avoir certaines aptitudes pour trouver des points communs, pour soigner les relations ayant à cœur la recherche d’unité. J'espère que le fait que je sois une femme peut se refléter positivement dans cette mission, même si ce sont des dons que je trouve certainement aussi dans l'attitude de mes collègues masculins."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK