Le pape demande aux religions du Sri Lanka de ne pas céder à la violence

Le pape demande aux religions du Sri Lanka de ne pas céder à la violence
Le pape demande aux religions du Sri Lanka de ne pas céder à la violence - © Ishara S.KODIKARA - BELGAIMAGE

Le pape François a demandé mardi aux responsables religieux du Sri Lanka de ne plus permettre que des croyances religieuses soient détournées pour favoriser la violence et la guerre et les a encouragés à oeuvrer en faveur de la réconciliation sur l'île.

"Dans l'intérêt de la paix, les croyances religieuses ne doivent jamais être autorisées à être détournées en faveur de la violence et la guerre", a dit le pape devant des responsables bouddhistes, hindous, musulmans, dans un pays profondément marqué par 37 ans de guerre civile.

Ces déclarations font écho à ses critiques lundi sur "les formes déviantes de religion" à l'origine des attentats meurtriers de Paris.

"Nous devons être clairs et sans équivoque en exhortant nos communautés à vivre pleinement les valeurs de paix et de coexistence contenues dans chaque religion, et dénoncer les actes de violence quand ils sont commis", a demandé le pape.

Le Sri Lanka peine encore à réconcilier les communautés de l'île, fracturée entre la majorité cinghalaise et la minorité tamoule.

La violence religieuse a en outre progressé récemment dans le pays majoritairement bouddhiste, des groupes nationalistes bouddhistes s'en prenant à des mosquées et des églises pour dénoncer l'influence, selon eux injustifiée, de ces minorités religieuses.

"Puisse l'esprit croissant de coopération entre les responsables des différentes communautés religieuses trouver une expression dans l'engagement à mettre la réconciliation entre tous les Sri-Lankais au cours de chaque effort pour renouveler la société et ses institutions".

La visite du pape au Sri Lanka intervient après l'élection d'un nouveau président Maithripala Sirisena qui a promis de protéger les libertés religieuses et d'encourager une nouvelle culture de tolérance.

 


Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK