Le nouveau président du Salvador à l'ONU : un selfie et un franc-parler

Le nouveau président du Salvador à l'ONU : un selfie et des critiques
Le nouveau président du Salvador à l'ONU : un selfie et des critiques - © Tous droits réservés

Le nouveau et jeune président du Salvador, Nayib Bukele, a choisi jeudi l’originalité pour sa première prestation à l’Assemblée générale des Nations unies : un selfie à la tribune prestigieuse, et des critiques à l’égard d’une organisation qualifiée "d’obsolète".

A 38 ans, Nayib Bukele est au pouvoir depuis début juin. En trois mois, sa communication s’est appuyée largement sur les réseaux sociaux et sur des discours affichant une volonté de rompre avec le passé. En effet, à peine monté sur le podium, le président salvadorien a salué l’assistance clairsemée, son épouse tenant dans ses bras leur bébé, puis a demandé "une seconde" pour se prendre en photo.

"Bien plus de gens verront ce selfie plutôt que d’entendre ce discours", a-t-il ajouté, prenant ensuite une grande inspiration en riant : "J’espère qu’elle va être bonne !" "Le monde a changé", il n’est plus vraiment dans cette salle mais sur internet, a-t-il relevé, en déplorant que la grand-messe diplomatique annuelle de l’ONU n’ait pas suivi les changements et conserve un "format obsolète".

"L’ONU a une grande capacité de mobilisation" chaque année pour les dirigeants de la planète, "mais de manière traditionnelle, ce qui la rend moins puissante et de moins en moins chaque année", a-t-il aussi estimé. "Tous les discours de cette semaine ont moins d’impact que celui d’un célèbre youtubeur", a lancé Nayib Bukele.

"Le changement de format, et pas seulement, le changement de message et de contenu aussi, ont poussé les Salvadoriens à me choisir", a-t-il aussi assuré. Selon lui, l’ONU et son Assemblée générale sont sur "une voie obsolète".

Lors de son intervention, le président salvadorien a toutefois tempéré ses critiques : "Les Nations Unies jouent un rôle crucial dans le maintien de la paix dans le monde, la lutte contre la faim… le développement, la protection de l’environnement".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK