Le nouveau président catalan évite de jurer fidélité à la Constitution

Le nouveau président catalan Quim Torra (d) prête serment à Barcelone, le 17 mai 2018
Le nouveau président catalan Quim Torra (d) prête serment à Barcelone, le 17 mai 2018 - © Alberto Estévez

Le nouveau président de la Catalogne, l'indépendantiste Quim Torra, a pris ses fonctions jeudi à Barcelone sans jurer fidélité à la Constitution espagnole mais à la seule "volonté du peuple catalan".

Aucun représentant du gouvernement central n'assistait à cette cérémonie, témoignage de la vive tension entre Barcelone et Madrid.

Membre de l'aile dure du mouvement indépendantiste, M. Torra avait été élu lundi président de Catalogne par le parlement régional, et aussitôt promis de "construire un Etat indépendant".

Fidèle à la volonté du peuple de Catalogne

L'éditeur de 55 ans, nouveau venu en politique, ne s'est engagé ni à respecter la Constitution espagnole, ni le roi Felipe VI, ni le statut de la Catalogne qui règle les attributions de cette région autonome.

Comme l'avait fait son prédécesseur Carles Puigdemont en janvier 2016, il a seulement promis de "remplir loyalement les obligations de président de la Generalitat (gouvernement catalan), en étant fidèle à la volonté du peuple de Catalogne, représenté par le Parlement de Catalogne".

Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy avait décidé de ne pas envoyer de représentant à cette cérémonie. Il a fait savoir dans un communiqué que l'exécutif régional avait "tenté d'imposer le niveau de la délégation gouvernementale, ce qui n'a pas été accepté". "Le gouvernement considère en outre que le type de cérémonie organisée par la Generalitat porte atteinte à la propre dignité de l'institution", ajoute le texte.

La région du nord-est de l'Espagne aux 7,5 millions d'habitants était sans président depuis près de sept mois.

Quim Torra, 131ème Président de la Catalogne au JT 19h30 du 14/05/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK