Le nouveau gouvernement britannique prend forme: qui en sont les membres?

De gauche à droite: Dominic Raab, Sajid Javid et Stephen Barclay
De gauche à droite: Dominic Raab, Sajid Javid et Stephen Barclay - © Tous droits réservés

À peine nommé par la Reine d'Angleterre au poste de premier ministre, Boris Johnson annonce la composition du nouveau gouvernement britannique. Il a écarté une grande partie des poids lourds de l'équipe de Theresa May pour s'entourer d'eurosceptiques, avec la promesse de sortir de l'Union européenne le 31 octobre avec ou sans accord. Découvrez le casting connu pour l'instant.

Dominic Raab, chef de la diplomatie britannique 

Boris Johnson a choisi Dominic Raab, un eurosceptique issu de la nouvelle garde des conservateurs britanniques, pour prendre la tête de la diplomatie britannique, a annoncé Downing Street mercredi.

Dominic Raab, 45 ans, avait démissionné l'an dernier du gouvernement de Theresa May pour marquer son opposition à sa stratégie sur le Brexit, qu'il jugeait trop conciliante avec l'Union européenne. Il remplace Jeremy Hunt, rival malheureux de Boris Johnson pour remplacer Theresa May, contraint au départ. 

 

Sajid Javid, ministre des Finances

Sajid Javid occupera le poste de ministre des Finances dans le gouvernement de Boris Johnson, annonce mercredi un communiqué officiel. Sajid Javid occupait la fonction de ministre de l'Intérieur dans le gouvernement de Theresa May à qui Johnson a succédé.

Stephen Barclay, toujours ministre chargé du Brexit 

Stephen Barclay est lui maintenu à son poste de ministre chargé du Brexit et sera l'interlocuteur des équipes de négociations de l'UE.

Michael Gove, chancelier du duché de Lancastre

Cet eurosceptique de 51 ans jouait le rôle de caution pour les partisans du Brexit dans le gouvernement May, où, chargé de l'Environnement, il s'est posé en pourfendeur des matières plastiques.

Boris Johnson lui offre le titre prestigieux de chancelier du duché de Lancastre, sans portefeuille particulier mais agissant de fait comme son bras droit. Une nomination aux allures de réconciliation, Michael Gove traînant depuis 2016 la réputation de traitre pour avoir damé le pion de son ami dans la course à Downing Street après le référendum sur l'UE.

Priti Patel, secrétaire d'État à l'Intérieur

Ardente avocate du Brexit, opposée au mariage homosexuel, Priti Patel, 47 ans, nommée ministre de l'Intérieur, avait dû démissionner de ses fonctions de secrétaire au Développement international en novembre 2017 après avoir rencontré des personnalités politiques israéliennes, dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu, lors de vacances en Israël, sans en informer son gouvernement.

Cette fille d'Indiens installés en Ouganda avait également été critiquée pour avoir évoqué la possibilité d'utiliser l'aide au développement britannique comme levier pour négocier des contrats commerciaux à travers le monde en vue du Brexit.

Matt Hancock, secrétaire d'État à la Santé

Ancien économiste de la Banque d'Angleterre, Matt Hancock, 40 ans, une des figures montantes des Tories, conserve le ministère de la Santé dont il avait hérité dans le gouvernement de Theresa May.

En juin, il s'était retiré de la course à la succession de Theresa May pour se ranger derrière Boris Johnson, dont il loue la "personnalité unique".

Amber Rudd, secrétaire au Travail et aux Pensions

Elue députée en 2010 après une carrière dans la finance et le journalisme économique, elle a accompagné Theresa May dans son accession au pouvoir, soutien dont elle a récolté les fruits en recevant les portefeuilles de l'Intérieur, puis du Travail qu'elle conserve avec Boris Johnson, héritant en outre de celui des Femmes et de l'Egalité.

Réputée europhile, Amber Rudd, 55 ans, s'est récemment rapprochée des pro-Brexit en admettant que la sortie de l'UE puisse se faire sans accord avec Bruxelles, suscitant des accusations d'opportunisme.

Elizabeth Truss, secrétaire d'État au Commerce international

"Liz" Truss, 43 ans, la secrétaire d'Etat au Trésor du gouvernement May, s'est vu offrir le portefeuille du Commerce international par Boris Johnson dont elle partage les vues sur le Brexit.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK