Boyan Slat, le "nettoyeur de l'océan", se lance à l'assaut du Pacifique

Le projet fou d'un jeune Néerlandais est en train de se réaliser. Inquiet pour l'environnement et la pollution des mers, Boyan Slat a inventé il y a quelques années, pour un devoir de secondaire, un système de ceinture flottante extractrice de plastiques. Ce projet est intitulé "The Ocean Cleanup" (le nettoyage des océans). Il permet de récolter les déchets plastiques accumulés dans certaines zones marines, grâce à un bras long de 600 mètres et qui forme un "C", flottant sur la mer.

Une efficacité a priori remarquable 

Cet extracteur se dirige aujourd'hui vers l'Océan Pacifique où 80 millions de kilos de déchets se sont agglomérés pour former ce que l'on qualifie de "septième continent", composé uniquement de plastiques. Ce vortex, composé de 1.800 milliards de déchets est évidemment nocif pour la faune et la flore. Le système inventé par Boyan Slat utilise les forces océaniques naturelles pour attraper et concentrer le plastique. "Cette zone fait deux fois la taille du Texas. Si vous deviez y aller avec des bateaux et des filets, il faudrait environ 79.000 ans pour tout nettoyer. Une fois que nous serons là, nous prévoyons de supprimer la moitié de la plaque de déchets du Pacifique tous les 5 ans", explique-t-il. 

Résoudre le nœud du problème

Les experts s'accordent à dire qu'il existe 5 zones d’accumulation massive de plastique sur la planète. Dans le Pacifique nord et sud, l’Atlantique nord et sud ainsi que l’océan Indien. La barrière prévue par Boyan Slat récolte les débris de plus de un centimètre. Mais selon les spécialistes, 94 % des morceaux flottant en mer mesurent moins de 5 mm et sont ingérés par les poissons. "Il faut tester l'idée de Boyan Slat, incontestablement. Mais si on nettoie ces zones et qu'on n'arrête pas le plastique à la source, le problème est encore plus important", estime Jerry Schubel, directeur de l'Aquarium du Pacifique, à Long Beach (Californie).  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK