Le milliardaire Jeff Bezos accusé de ne pas donner assez pour aider l’Australie

Le fondateur et PDG d’Amazon, Jeff Bezos, a annoncé sur Instagram que son entreprise allait faire un don d’un million de dollars australiens, soit 690.000 dollars américains ou 620.000 euros pouraider l’Australie en "prestations et services" pour faire face aux incendies qui frappent le pays depuis plusieurs mois.

"Nous sommes de tout cœur avec tous les Australiens alors qu’ils font face à des feux de forêt dévastateurs. Amazon fait don d’un million de dollars australiens en prestations et services nécessaires. Renseignez-vous et apprenez comment les clients peuvent également aider. Lien dans la bio.", a écrit Bezos dans son post.

 

Mais rapidement des critiques se sont fait entendre pour reprocher à Jeff Bezos, l’homme le plus riche de la planète, de ne pas faire plus pour aider l’Australie compte tenu de ses moyens. Selon la liste des "milliardaires en temps réel" de Forbes, la richesse de Bezos est évaluée à 118,3 milliards de dollars.

Sous sa publication, les commentaires sont donc nombreux pour saluer l’initiative du patron d’Amazon, mais aussi pour lui signaler que le montant est insuffisant, notamment en comparaison avec les nombreux dons qui affluent de toute part :

Faire un don aussi minime est une insulte

"Bon travail.. Mais ajoutez-en en peu ! Vous pouvez vous le permettre.. ????" ou "Vous pouvez faire mieux, quel dommage", ont commenté des utilisateurs d’Instagram. "Pour une société comme Amazon, faire un don aussi minime est une insulte", a déploré un autre utilisateur du réseau social qui appartient à Facebook.

►►► À lire aussi : "Plus d’un milliard d’animaux morts en Australie": comment ce chercheur est-il arrivé à un tel chiffre ?

Les feux de forêts se produisent très régulièrement en Australie, mais cette année est la pire qu’ait connue le pays depuis des décennies. Même si les dernières informations sont plus rassurantes avec de fortes précipitations qui ont touché le pays ces derniers jours, l’Australie est en proie aux flammes depuis le mois de septembre.

Depuis le début de ces feux dévastateurs en septembre, au moins 27 personnes sont décédées, plus de 2000 maisons ont été détruites et une zone de 100.000 kilomètres carrés (10 millions d’hectares), un espace plus grand que la superficie de la Corée du Sud, est partie en fumée.

On estime qu’environ un milliard d’animaux sont morts, et les experts craignent que certaines espèces aient été anéanties.

5 minutes de revenus ou l’équivalent de 50 centimes pour un travailleur moyen

Si on compare le don de Bezos (620.000 euros) avec le nombre d’animaux morts (1 milliard) on arrive à environ 0,062 centime par animal incinéré.

Mais des internautes ont trouvé d’autres moyens d’évaluer ce don pour en juger la portée. Ils estiment que Jeff Bezos aurait pu mettre davantage la main au portefeuille en comparant le montant offert à l’Australie à son salaire annuel.

Selon Business Insider, Jeff Bezos gagne 5,84 milliards d’euros par mois. D’après les calculs, cela représente donc un peu moins de 135.000 euros la minute, ce qui signifie que les 620.000 euros offerts par Amazon sont inférieurs à ce que Bezos gagne passivement en cinq minutes.

Si l’on arrondit, ces 620.000 euros représentent aussi 0,000009% des 70,5 milliards d’euros de revenus annuels du patron d’Amazon. Par rapport au revenu américain médian de 2018 de 56.742 euros, selon le Bureau du recensement des États-Unis, c’est comme si un travailleur moyen donnait moins de 50 centimes pour aider l’Australie à faire face à l’une des plus grandes catastrophes naturelles du monde à l’heure actuelle.

Reste que les utilisateurs d’Amazon qui veulent s’engager à aider financièrement les victimes des incendies en Australie peuvent le faire via le lien présent dans la "bio" Instagram du milliardaire. La page est complètement dédiée aux différents moyens mis en place par le géant du Web pour aider ses utilisateurs à soutenir des initiatives en faveur de l’Australie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK