Le Mexique condamné pour des assassinats de femmes

La cour, qui siège au Costa Rica, a estimé que "l'Etat (mexicain) a failli à son devoir d'enquêter (...) et de garantir les droits à la vie, à l'intégrité personnelle et à la liberté personnelle" de trois femmes retrouvées assassinées en 2001, Esmeralda Herrera, Claudia Ivette Gonzalez et Laura Berenice, selon le jugement publié sur son site internet. La Cour a également estimé que l'Etat mexicain a refusé l'accès à la Justice des familles des victimes, et violé ainsi les droits de l'enfant. La Cour considère que sa sentence constitue en soi une forme de réparation pour les familles des victimes, mais exige du Mexique qu'il "conduise efficacement le processus pénal en cours (...) pour identifier et poursuivre les commanditaires et les auteurs physiques des crimes". Plus de 400 femmes y ont été assassinées en une dizaine d'années, et la plupart avaient subi des mutilations à caractère sexuel.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK