Le Japon renforce ses sanctions contre la Corée du Nord

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe.
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe. - © TOSHIFUMI KITAMURA - AFP

Le Japon a ajouté 19 entités supplémentaires à sa liste de sociétés et de personnes sous le coup de ses sanctions en raison de leurs activités avec la Corée du Nord, a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères du Japon.

Les 19 nouvelles organisations concernées sont présentes dans les services financiers, les échanges de charbon et d'autres minéraux, le transport maritime ainsi que dans l'envoi de travailleurs nord-coréens à l'étranger, a précisé le ministère dans un communiqué.

Au total, la liste noire du Japon comprend désormais 103 entités et 108 personnes, principalement venant de Corée du Nord, mais aussi sept sociétés et cinq ressortissants chinois, une société de Singapour et deux sociétés namibiennes, selon le ministère.

Les sanctions consistent à geler leurs avoirs au Japon si elles en possèdent, ou à les empêcher d'en placer dans le pays.

Le Japon impose par ailleurs un strict embargo commercial au régime de Pyongyang et lui ferme tout accès à ses ports, en réponse à ses programmes nucléaire et balistique, dont la multiplication des essais cette année a aggravé les tensions régionales et celles entre Pyongyang et Washington.

Le Conseil de sécurité des Nations unies, actuellement sous présidence japonaise, doit tenir une réunion ministérielle vendredi, avec le sujet nord-coréen à l'ordre du jour.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK